Formation d’un denturologiste

Comment obtenir un permis?

Au Québec, la profession de denturologiste est d’exercice exclusif. Pour exercer cette activité et prétendre au titre de denturologiste, il est obligatoire d’être membre de l’Ordre des denturologistes du Québec. L’Ordre doit vérifier et attester que chacun de ses membres a acquis la formation et l’expertise nécessaires pour exercer au Québec.

Image intro
Formation d'un denturologiste

Formation au Québec

La profession accueille, année après année, les étudiants ayant obtenu leur diplôme du Cégep Édouard-Montpetit en Techniques de denturologie. Ce diplôme d’études collégiales (D.E.C.) en denturologie consiste en une formation de trois années validée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie.

Candidats formés au Canada

Consultez le règlement sur les autorisations légales d’exercer la profession de denturologiste hors du Québec qui donnent ouverture au permis de l’Ordre des denturologistes du Québec.

Formation à l’extérieur du Canada

L’Ordre dispose du règlement sur les normes d’équivalence de diplôme ou de formation, approuvé par le gouvernement. Ce règlement prévoit des critères pour évaluer et reconnaître les compétences acquises à l’étranger.

La première étape pour un candidat formé à l’extérieur du Canada est de remplir le formulaire d’auto-appréciation des compétences. Il sera envoyé à l’Ordre et sera joint à la demande de permis. Le candidat aura à évaluer ses compétences au regard de cinq champs d’expertise, soit :

  1. L’évaluation des besoins du patient
  2. L’élaboration d’un plan de traitement adapté à la condition et aux besoins du patient
  3. La conception de l’appareillage prothétique
  4. La réalisation du plan de traitement denturologique
  5. La validation et le contrôle du plan de traitement

Le résultat sommaire découlant de l’auto-appréciation permettra, à la personne désireuse d’entreprendre une démarche de reconnaissance auprès de l’Ordre des denturologistes du Québec, de faire l’inventaire de ses acquis au regard des différentes compétences inscrites au profil. De plus, le candidat pourra, s’il y a lieu, identifier les éléments manquants jugés essentiels à la maîtrise de certaines compétences. Toutefois, il est à noter que le résultat obtenu ne constitue pas une décision définitive.

Formulaire d’auto-appréciation des compétences

Consultez le règlement sur les normes d’équivalence de diplôme ou de formation.

L’Association communautaire d’emprunt de Montréal (ACEM), dont la mission est de combattre la pauvreté et l’exclusion par le crédit communautaire (microcrédit), offre le programme Objectif Reconnaissance qui soutient financièrement les professionnels immigrants qui doivent mettre à jour leurs compétences ou entreprendre des démarches de reconnaissance de leurs acquis auprès d’un ordre professionnel. Le lien de cet organisme est : http://acemfinancement.ca/

L’évaluation du français pour les candidats formés à l’extérieur du Québec

Les membres des ordres professionnels doivent avoir une connaissance du français appropriée à l'exercice de leur profession. L'article 35 de la Charte indique comment faire la preuve de cette connaissance. Dans certains cas, les ordres professionnels dirigent leurs candidats et candidates vers le Service de l'évaluation du français pour les ordres professionnels de l'Office québécois de la langue française pour qu'ils se présentent à un examen de français.

Implantation du nouvel examen de français

L’Office québécois de la langue française commence l’implantation d’un nouvel examen de français. L’Ordre des denturologistes du Québec a collaboré activement à sa refonte.

Ce nouvel examen comporte quatre activités. La première est une activité préparatoire de lecture et de prise de notes d’informations au sujet d’une étude de cas portant sur la réalité professionnelle du candidat ou de la candidate. La deuxième est une activité d’expression orale en groupe où l’on discute du cas soumis. Une participation active à la discussion de groupe est obligatoire pour passer aux autres activités de l’examen. La troisième activité est une production écrite individuelle sur le cas soumis. La dernière activité est un entretien individuel avec l’évaluateur ou l’évaluatrice portant sur de nouveaux éléments liés au cas.

En ce qui nous concerne, la mise en place de ce nouvel examen débutera le 27 février 2019 et se déroulera comme suit : 

Candidat(e)s qui ont déjà passé l’examen, mais qui n’ont pas encore réussi les quatre parties 

Si vous avez déjà passé l’examen de français de l’Office québécois de la langue française, mais qu’il vous reste d’une à trois parties à réussir, vous pourrez continuer à faire l’examen dans sa forme actuelle, et ce, pour une durée de six mois à partir de la date ci-dessus. Les examens auront lieu les mardis et les jeudis, comme c’est le cas actuellement.

Vous pourrez également choisir de passer l’examen de français dans sa nouvelle forme. Dans ce cas, la décision est finale et irréversible. Si vous retenez cette option, vous devez faire parvenir un courriel ou le coupon joint à la lettre qui vous a été envoyée récemment à l’Office québécois de la langue française en indiquant votre numéro de dossier.

À partir du 27 août 2019, les candidates et les candidats seront convoqués au nouvel examen de français. Les quatre parties de l’examen devront être réussies au cours d’une même séance. Le nouvel examen formant un tout inséparable, il n’est pas possible de dispenser une candidate ou un candidat d’une ou de plusieurs parties de l’examen réussies antérieurement.

Nous vous invitons donc à répondre le plus rapidement possible à la lettre qui vous a été transmise par l’Office québécois de la langue française afin de lui indiquer l’option choisie et, le cas échéant, de terminer votre processus d’examen avant la fin de la période transitoire. 

Nouvelles candidates et nouveaux candidats

À compter de janvier 2019, les nouvelles candidates et les nouveaux candidats pour lesquels l’Office québécois de la langue française recevra un formulaire d’inscription seront convoqués à aller passer le nouvel examen.

Ils seront convoqués en groupes de quatre selon un nouveau calendrier (il n’y aura pas d’examen les mardis et les jeudis durant la période transitoire). Ces groupes seront constitués de personnes voulant devenir membres d’un même ordre professionnel. Si vous échouez, vous devrez refaire l’examen dans son intégralité.

Nous vous invitons à prendre connaissance des nouvelles dates d’examen dans le calendrier et à consulter le guide détaillé de l’examen de français de l’Office québécois de la langue française. Ces deux documents sont disponibles sur le site de l’organisme aux adresses suivantes : 

http://www.oqlf.gouv.qc.ca/francisation/ordres_prof/documents/calendrier-hiver2019.pdf

http://www.oqlf.gouv.qc.ca/francisation/ordres_prof/documents/guide-information-nouvel-examen.pdf